Accueil > América, Brasil 2013 > Rio de Janeiro 2013

Rio de Janeiro 2013


”image” Versión española más abajo

”image” N’hésitez pas à cliquer sur les photos pour les voir en détail, sans oublier celles de la version espagnole ci-dessous. 

Deux semaines après mon arrivée à Rio de Janeiro, mon deuxième séjour dans la "ville merveilleuse", son surnom, se termine. Il aura été bien différent de mon séjour de 2010.

The Mango Tree hostel, Ipanema

The Mango Tree hostel, Ipanema

Fin août-début septembre 2010, Rio était une étape au cours d’une boucle brésilienne ayant São Paulo pour point de départ et d’arrivée, elle-même incluse dans une année passée à voyager autour du monde. Mon étape carioca n’avait duré que 9 jours mais cela avait suffit pour que je tombe en admiration devant cette ville et l’estime extra-ordinaire. Je parlais même d’hallucinations.

Cette fois-ci, je suis parti en vacances pendant seulement un mois et le Brésil sera le seul pays visité. Rio de Janeiro est bien plus que mon point d’arrivée et de départ, c’est là que je passerai environ la moitié de mon temps. Je suis revenu à Rio pour la revoir, pour en poursuivre la visite mais surtout pour la sentir un peu plus de l’intérieur.

Futevôlei, praia de Ipanema

Futevôlei, praia de Ipanema

Certes, je me suis logé dans un lieu pas très différent : une auberge à Ipanema ayant succédé à une autre à Copacabana. Cette bonne adresse m’avait été donnée par Olivier, un ami routard connu fin 2010 en Patagonie argentine. Je suis encore plus près de la plage que je ne l’étais alors, à une centaine de mètres seulement. En y arrivant, j’ai découvert que je suis à 30 mètres du restaurant "Garota de Ipanema" (en français : la fille d’Ipanema), anciennement bar Veloso. C’est là que Vinícius de Moraes et Tom Jobim ont été inspiré pour composer la célèbre chanson, en voyant passer régulièrement une jeune fille prénommée Heloísa, qui habitait à quelques maisons de là, quand elle se rendait à la plage en bikini.

Comme c’est le cas des deux quartiers, les plages d’Ipanema et de Copabana, sa voisine, ne sont pas très différentes non plus. Cependant, j’ai vite remarqué une évolution dans les sports pratiqués sur ces deux plages. En 2010, on y voyait jouer principalement au football et au beach-volley. Maintenant, il semble que les deux sports aient fusionné et aient quasiment le monopole. Cela s’appelle ici "futevôlei", footvolley en français (!), un sport encore peu connu, de mon point de vue très spectaculaire et qui mériterait un coup de projecteur lors des JO de Rio en 2016 comme sport de démonstration.

Carnaval de rua 2013, Banda de Ipanema

Carnaval de rua 2013, Banda de Ipanema

J’avais découvert Rio en fin d’hiver, ce qui ne m’empêchait pas de déambuler en tongs et shorts. Il faisait un temps doux et sec. J’y suis revenu en plein été, sans doute pas la meilleure saison car il peut faire très chaud et très humide. Pendant mon séjour, la chaleur est exceptionnellement supportable mais les nuages, la pluie et les orages ne sont pas rares. J’ai toutefois souffert un peu de la chaleur pesante durant les premiers jours. Passer de -5ºC au décollage à Paris à plus de 30ºC à l’arrivée à Rio, en plus de la fatigue due au long vol de nuit, cela a fait que j’ai adopté un rythme tranquille au début. Comme prévu, les vacances sont ensuite devenues studieuses avec des cours de portugais tous les matins, puis des devoirs à faire pour le lendemain. De nombreux brésiliens étant en vacances et en grand nombre à l’auberge, autre différence avec 2010, je me contente des discussions avec eux pour continuer à progresser.

Solar Henrique Lage, Parque Lage

Solar Henrique Lage, Parque Lage

L’intérêt touristique de cette saison, c’est principalement le carnaval. J’avoue ne pas y porter un grand intérêt et je n’aime pas trop les grandes foules. Mais j’ai tout de même eu un aperçu de la partie non officielle, le carnaval de rue, avec le début du défilé de la Banda de Ipanema. Je ne sais pas encore où je passerai le carnaval officiel, du 9 au 12 février. Peut-être dans un endroit plus tranquille, peut-être dans un endroit très fréquenté, peut-être même à Rio.

Enfin, j’ai complété ma connaissance de Rio. Ayant déjà visité les immanquables Pain de Sucre et Corcovado en 2010, entre autres, j’ai découvert cette fois-ci des endroits moins connus comme le parc public Lage ou l’Instituto Moreira Salles, un centre d’exposition situé en pleine nature. J’ai surtout passé une longue journée à arpenter les rues du centre-ville de Rio, au contact avec son architecture et son histoire, avec aussi la traversée de la baie pour admirer le Museu de Arte Contemporânea, belle création du célèbre architecte carioca récemment décédé, Oscar Niemeyer, et ses belles vues sur Rio.

”image” No dudéis en hacer clic en las fotos para verlas en detalle, sin olvidar las de la versión francesa aquí arriba. 

Restaurante "Garota de Ipanema", rua Vinícius de Moraes

Restaurante "Garota de Ipanema", rua Vinícius de Moraes

Dos semanas tras mi llegada a Rio de Janeiro, mi segunda estancia en la apodada "ciudad maravillosa" se está terminando. Habrá sido muy distinto de mi estadía de 2010.

Entre finales de agosto y principios de septiembre, Rio era una etapa, parte de un bucle por Brasil con São Paulo como punto de llegada y de salida, Brasil siendo él mismo parte de un viaje de un año alrededor del mundo. Mi etapa carioca era sólo de 9 días pero fue suficiente para que esté en admiración ante esta ciudad y la considere como extraordinaria. Hablaba incluso de alucinaciones.

Esta vez, he salido de vacaciones para sólo un mes y Brasil será el único país visitado. Rio de Janeiro es mucho más que mi punto de llegada y de salida. Aquí pasaré más o menos la mitad del tiempo. He vuelto a Rio para volver a verla, para continuar mi visita pero sobretodo para sentirla un poco más desde dentro.

Futevôlei, praia de Ipanema

Futevôlei, praia de Ipanema

Claro, me he alojado en un lugar no muy distinto: un hostal en Ipanema ha sucedido a otro en Copacabana. Este buen sitio me había sido recomendado por Olivier, un amigo mochilero conocido en la Patagonia argentina a finales de 2010. Estoy aún más cerca de la playa que lo estaba entonces, a unos cientos metros, nada más. Al llegar, me he enterado que estoy a 30 metros del restaurante "Garota de Ipanema" (en español : la chica de Ipanema), antiguamente bar Veloso. Fue en este bar que Vinícius de Moraes et Tom Jobim han tenido la inspiración para escribir la famosa canción, al ver pasar con regularidad una chica nombrada Heloísa, que vivía a unas casas de aquí, cuando ella iba a la playa en bikini.

Como ya es el caso de los dos barrios, las playas de Ipanema y de Copacabana, su vecina, tampoco son muy distintas. Sin embargo me he dado cuenta rápidamente de una evolución en los deportes practicados en esas dos playas. En 2010, se veía principalmente jugar al fútbol y al volei-playa. Ahora parece que los dos deportes hayan fusionado y tengan casi el monopolio. Aquí lo llaman "futevôlei", futvóley en español, un deporte poco conocido, de mi punto de vista muy espectacular y que merecería que le pongan bajo los focos durante los JJOO de Rio en 2016 como deporte de demostración.

Carnaval de rua 2013, Banda de Ipanema

Carnaval de rua 2013, Banda de Ipanema

Había descubierto Rio a finales del invierno, lo que tampoco me impedía deambular en chanclas y pantalones cortos. Hacía un tiempo templado y seco. He vuelto en medio del verano, probablemente no la mejor temporada porque puede haber mucho calor y mucha humedad. Durante mi estancia, el calor es excepcionalmente soportable pero las nubes, la lluvia y las tormentas son bastante frecuentes. Sin embargo he sufrido un poco el calor pasado en los primeros días. Pasar de 5 grados bajo cero en el despegue en Paris a más de 30 grados al llegar a Rio, además del cansancio debido al largo vuelo de noche, eso me hizo adoptar un ritmo tranquilo al principio. Como previsto, las vacaciones luego se han puesto estudiosas con clases de portugués todas las mañanas, y luego tareas para hacer para la siguiente clase. Numerosos brasileños estén de vacaciones y son muchos en el hostal, otra diferencia con 2010, así que basta con conversar con ellos para seguir mejorando.

El interés turístico de esta temporada, principalmente es el carnaval. Admito no dedicarle un gran interés y no me gustan las multitudes. Pero de todas maneras he echado un vistazo a la parte no oficial, el carnaval de las calles, con el principio del desfilé de la Banda de Ipanema. Aún no sé donde pasaré el carnaval oficial, del 9 al 12 de febrero. tal vez en un lugar más tranquilo, tal vez en un lugar muy concurrido, tal vez en Rio.

Teatro Municipal, Praça Floriano

Teatro Municipal, Praça Floriano

Finalmente he completado mi conocimiento de Rio. Ya que había visitado los imprescindibles Pan de Azúcar y Corcovado en 2010, entre otras cosas, esta vez he descubierto unos lugares menos conocidos como por el parque público Lage o el Instituto Moreira Salles, un centro de exposición colocado en medio de la naturaleza. Sobretodo he pasado un largo día recorriendo las calles del centro de Rio, en contacto con su arquitectura y su historia, también con la travesía de la bahía para admirar el Museu de Arte Contemporânea, bonita obra del famoso arquitecto carioca recién fallecido, Oscar Niemeyer, y sus lindas vistas sobre Rio.

Catégories:América, Brasil 2013
  1. Olivier
    1 février 2013 à 14:32

    Et bien dis donc…on a failli attendre le premier article !!! les doigts de pieds en éventail !!!
    Enfin, continue de profiter, à Rio ou ailleurs …

    • 1 février 2013 à 21:37

      Bravo Olivier! Tu es le premier à mettre un commentaire! Je n’en attendais pas moins de toi. Et tu as vu juste sur le pourquoi du délai nécessaire à écrire le premier article. C’est pas évident à faire dans un hamac. :)
      A+ pour +
      Et avis à mes autres lecteurs : faites comme Olivier, commentez! Ça fait toujours plaisir :)

  2. gil
    1 février 2013 à 21:34

    Ton récit me rappelle des souvenirs, j’espère que tu as bien profiter des plages.
    J’adore Rio !

  3. 2 février 2013 à 11:56

    Merci Gil pour le commentaire. Oui j’ai bien profité des plages de Copacabana et Ipanema, mais pas seulement, il y a beaucoup de choses à faire et à voir à Rio, de jour comme de nuit. Tu verras dans mon nouvel article que moi aussi j’aime beaucoup Rio.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 43 autres abonnés

%d bloggers like this: