Accueil > América, Brasil 2013 > Meu primeiro Carnaval no Brasil

Meu primeiro Carnaval no Brasil


”image” Versión española más abajo

”image” Traduction du titre écrit en portugais : mon premier Carnaval au Brésil.

La fanfare du "bloco" Banda de Ipanema

La fanfare du « bloco » Banda de Ipanema

Je n’ai pas voyagé au Brésil au motif du Carnaval mais le Carnaval s’est invité dans mon voyage. Je n’ai pas non plus chercher à tout prix à éviter le Carnaval de Rio, mais les dates ne collaient pas trop avec les autres objectifs de mon voyage. Et ça n’aurait pas été le même budget non plus, les frais d’hébergement pouvant facilement être multiplié par 3 ou 4 pendant cette grande fête mondialement connue.

Pendant la deuxième quinzaine de janvier, passée intégralement à Rio, j’ai tout de même pu assister à un des premiers défilés de rue en prélude au Carnaval officiel. Et celui-ci se terminait tout juste lorsque je suis revenu y passer les 3 derniers jours de mon voyage. J’ai pu me rendre de compte de l’ampleur des festivités en constatant les amas de détritus et les mauvaises odeurs tant sur la plage que dans le quartier d’Ipanema, que j’avais connus bien plus propres auparavant. Heureusement, j’ai noté les efforts des services municipaux pour tout nettoyer. Malgré les gros moyens déployés, il a bien fallu 2 ou 3 jours de travail intense pour retrouver une propreté parfaite.

Des suiveurs déguisés avec les bâtiments emblématiques de Brasilia et les noms des 3 "bâtisseurs" de la capitale sur les T-shirts

Des suiveurs déguisés avec les bâtiments emblématiques de Brasilia et les noms des 3 « bâtisseurs » de la capitale sur les T-shirts

J’avais pensé passer le Carnaval dans la belle ville coloniale d’Ouro Preto, mais encore une fois, les conditions d’hébergement (prix et durée minimum de séjour) m’y ont fait renoncer. Je me suis donc replié sur Belo Horizonte, à une centaine de kilomètres. Et je n’ai pas regretté, d’autant que cela ne m’a pas empêché d’aller passer une journée à Ouro Preto.

Belo Horizonte, souvent raccourci en BH (prononcé bé-aga) par les Brésiliens, est la capitale de l’Etat de Minas Gerais. J’y ai trouvé un agréable hostel-pousada, dans le quartier bohème de Santa Tereza. Selon les dires des habitants, à BH, le Carnaval est en train de retrouver sa splendeur après une période de mise en sommeil. Cela donne un Carnaval plus authentique, plus spontané, plus pour les locaux que pour les touristes. Et je dois dire que j’ai aimé ça! Je ne pensais pas me laisser entraîner ainsi pendant des heures dans les rues à suivre les « blocos » et à défiler derrière eux, avec d’autres voyageurs connus à mon auberge, au rythme de la samba ou du maracatu, une bière bien fraîche à la main. La bonne ambiance a eu raison de mon aversion pour les grandes foules. Il faut admettre aussi que j’ai plus participé en journée qu’en soirée, n’ayant alors plus de jambes pour me porter…

Carnaval em Ouro Preto, Praça Tiradentes

Carnaval em Ouro Preto, Praça Tiradentes

Ces mêmes jambes ont également souffert lors de ma journée à Ouro Preto, ville construite sur plusieurs collines : un avantage pour disposer de beaux points de vue, mais au prix de pentes très raides à monter et à descendre inlassablement pour réaliser la visite. La fatigue se ressent (seulement) après! Arrivé le matin dans la ville, c’était encore calme, mais les traces des festivités de la veille étaient encore bien visibles et bien odorantes… J’ai donc commencé par une visite pure et simple de la ville, sur laquelle je reviendrai dans une autre publication. Peu à peu, les carnavaliers se sont mis à envahir les rues, principalement des jeunes étudiants, verre de bière à la main, devant les « repúblicas », des résidences étudiantes en autogestion, modèle unique au Brésil. J’ai aussi été témoin d’un accident dû aux excès de ces festivités : un jeune était tombé d’une fenêtre. Heureusement rien de grave, semble-t-il, il était conscient. Vers 15 heures, j’ai entendu un bloco jouer la samba. Je me suis dirigé vers la musique et j’ai suivi le défilé pour remonter doucement la rue jusqu’à la place centrale de Tiradentes. L’ambiance à Ouro Preto était plus touristique qu’à Belo Horizonte, la foule était plus dense, les vendeurs ambulants de boissons et de snacks plus nombreux aussi. Devant prendre le bus de retour en fin d’après-midi, je n’ai pu qu’imaginer ce que la ville entière était en train de vivre : 4 jours et surtout 4 nuits d’énorme fête dansante, très sonore et très alcoolisée.

Finalement, les circonstances et mes décisions ont été plutôt heureuses. J’ai réussi à la fois à apprécier le Carnaval brésilien, à ne pas trop en souffrir les excès et, en même temps, à découvrir deux villes de plus, représentatives à elles deux de l’Etat très identitaire de Minas Gerais.

”image” Traducción del título escrito en portugués: mi primer Carnaval en Brasil.

Carnaval en Rio: la Torre Eiffel se pone loca

Carnaval en Rio: la Torre Eiffel se pone loca

No viajé a Brasil con motivo del Carnaval pero el Carnaval se invitó en mi viaje. Tampoco busqué a todo coste escapar al Carnaval de Rio, pero las fechas no cuadraban con los otros objetivos de mi viaje. Y tampoco hubiera entrado en el mismo presupuesto, los gastos de alojamiento pueden fácilmente multiplicar por 3 o 4 durante esta gran fiesta famosa en el mundo entero.

Sin embargo, durante la segunda quincena de enero, que pasé integralmente en Rio, pude asistir a uno de los primeros desfiles por las calles en preludio al Carnaval oficial. Y éste acababa de terminar cuando volví a pasar en Rio los 3 últimos días de mi viaje. Me di cuenta de la amplitud de las fiestas constatando los montones de desechos y los malos olores tanto en la playa como el el barrio de Ipanema que había visto mucho más limpios anteriormente. Felizmente, noté los esfuerzos de los servicios municipales para limpiar todo. A pesar de los amplios medios desplegados, 2 o 3 días de trabajo intenso fueron necesarios para volver a encontrar una limpieza perfecta.

Había pensado pasar el Carnaval en la bonita ciudad colonial de Ouro Preto, pero una vez más las condiciones de alojamiento (precio y duración mínima de estancia) me hicieron renunciar. Entonces me replegó en Belo Horizonte, a unos 100 kilómetros. Y no me arrepentí, y con mayor razón ya que no me impidió pasar una jornada en Ouro Preto.

Un "bloco" en las calles de Belo Horizonte

Un « bloco » en las calles de Belo Horizonte

Belo Horizonte, a menudo reducido en BH (pronunciado bé-aga) por los Brasileños, es la capital del Estado de Minas Gerais. Ahí encontré un agradable hostal-pousada en el barrio bohemio de Santa Tereza. Según los habitantes, en BH, el Carnaval está volviendo a encontrar su esplendor tras un periodo de menor intensidad. Eso da un Carnaval más auténtico, más espontáneo, más por los lugareños que para los turistas. Y he de decir que me gustó. No pensaba dejarme llevar así durante horas en las calles, siguiendo los « blocos » y desfilando detrás de ellos, con otros viajeros conocidos en mi albergue, al ritmo de la samba o del maracatú, con una cerveza bien fría en la mano. El buen ambiente pudo con mi aversión a las multitudes. También hay que reconocer que participé más de día que de noche, ya que no tenía más piernas para sostenerme…

Um bloco muito feminino em Praça Duque de Caxias, Santa Tereza, BH

Um bloco muito feminino em Praça Duque de Caxias, Santa Tereza, BH

Las mismas piernas también sufrieron durante mi jornada en Ouro Preto, ciudad construida en varias colinas: una ventaja para disponer de buenos miradores, pero al precio de unas pendientes muy empinadas para subir y bajar sin parar con el fin de cumplir la visita. El cansancio (sólo) se resiente después… Ya que llegué a la ciudad por la mañana, todo estaba tranquilo aún, pero las huellas de las fiestas de la víspera todavía estaban bien visibles y bien fétidas… Pues empecé por una visita pura y dura de la ciudad sobre cual volveré a tratar en otra publicación. Poco a poco, los carnavaleros se pusieron a invadir las calles, especialmente estudiantes, un vaso de cerveza en la mano, delante de las « repúblicas », unas residencias estudiantiles en autogestión, modelo único en Brasil.

"L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit."  (Aristote) - Profitez du Carnaval avec modération.

« L’ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit. » (Aristote) – Profitez du Carnaval avec modération.

También fue el testigo de un accidente debido a los excesos de esas fiestas: un chaval se había caído de una ventana. Felizmente nada grave, según parece, estaba consciente. Sobre las 15 horas, oí un bloc o tocar samba. Me dirigí hacia la música y seguí el desfile para subir despacio la calle hasta la plaza central de Tiradentes. El ambiente en Ouro Preto estaba más turístico que en Belo Horizonte, la multitud estaba más densa, los vendedores ambulantes de bebidas y comida rápida más numerosos también. Ya que tenía que coger el bus de vuelta por la tarde, sólo pude imaginar que la ciudad entera estaba probablemente viviendo 4 días y sobretodo 4 noches de gran fiesta de bailes, muy sonora y muy alcohólica.

Al final, las circunstancias y mis decisiones fueron bastante acertadas. Conseguí a la vez apreciar el Carnaval brasileño, no sufrir demasiado sus excesos y, en el mismo tiempo, descubrir dos ciudades más, representativas entre las dos del Estado muy identitario de Minas Gerais.

About these ads
Catégories:América, Brasil 2013
  1. Philippe et Muriel LASSET
    24 février 2013 à 17:17

    Bonjour Rémy,

    Nous envisageons avec Muriel de partir en Amérique du sud pendant les 15 jours des vacances de la toussaint 2013 ( du 19 octobre au 03 novembre 2013). Aussi nous aimerions profiter de ton expertise en la matière !

    Les pays qui nous intéressent au premier abord sont le Chili et la Bolivie. Nos pôles d’attraction sont en gros les mêmes que toi : la nature, la culture et les « gens ». D’après toi, quelles seraient donc les régions à visiter impérativement en tenant compte de la courte durée et de la saison de notre voyage ? Est il possible de prendre un billet d’avion sec puis d’organiser sur place nos excursions en tenant compte par exemple des conditions météo ? Il va de soi que nous préférons découvrir moins de sites mais les découvrir à fond, plutôt que l’inverse !

    En te remerciant par avance pour tes réponses, nous te souhaitons une bonne fin de dimanche.

    Philippe et Muriel Lasset

  2. 24 février 2013 à 18:37

    Salut les cousins!
    C’est un beau projet de voyage que vous avez là! Je serai heureux de vous aider… dans la limite de mes connaissances car de la Bolivie je ne connais que Copacabana, près de la frontière avec le Pérou, sur le lac Titicaca (voir à la fin de cet article : http://rlasset.wordpress.com/2010/10/21/el-lago-titicaca-un-tesoro-natural-y-cultural-2-le-lac-titicaca-un-tresor-naturel-et-culturel-2/). Du Chili je connais un peu plus, mais pas le nord qui serait sans doute la partie la plus appropriée, compte tenu de la durée et de la saison de votre séjour.
    Je ne saurai que vous recommander de penser aussi au Pérou, ne serait-ce que le sud (Arequipa, Puno au bord du lac Titicaca et ses îles Uros, Taquile voire Amantani), et peut-être même Cusco et le Machu Picchu. Vous pouvez retrouver tous mes articles sur le Pérou ici : http://rlasset.wordpress.com/category/america/peru/ Et je vous recommande aussi cette promo du Pérou que je trouve vraiment géniale : http://www.peru.info/languages/french.html
    Il est tout à fait possible de vous organiser sur place au gré des circonstances et du feeling. Mais votre séjour sera court et comme moi, vous préférez un rythme lent, alors il faudra faire des choix et, à défaut de réserver vos étapes à l’avance, avoir au moins bien préparé les différentes options possibles pour ne pas perdre trop de temps sur place.
    Voila, pour le reste, je vous contacte par mail. N’hésitez pas à me demander plus d’infos, et j’espère que d’autres vous imiteront aussi.
    Bonne soirée et j’espère à bientôt,
    Rémy

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 43 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :